Antoine veut-il augmenter les impôts à Perwez?

Le président du MR Brabant wallon, Jean-Paul Wahl, a réagi aux propos d’André Antoine (cdH) à propos de l’impact du tax shift sur les finances communales (dans notre édition de mardi et toujours sur lavenir.net). «Tout d’abord, il faut vérifier l’exactitude de ces chiffres commune par commune car ceux-ci se basent sur des estimations, indique Jean-Paul Wahl. Ensuite, si on analyse bien son discours, il est préférable de taxer les citoyens et leur enlever du pouvoir d’achat. Je prends note de cette position qui ne permettrait pas la création d’emplois et nous obligerait à rester dans un statu quo négatif… pour les recettes communales.»

Précisons, pour ceux qui n’auraient pas

lu l’article de mardi, qu’André Antoine ne jugeait pas l’opportunité du tax shift mais estimait que le Fédéral qui a décidé ce tax shift devrait, estime Antoine, compenser les pertes engendrées pour les communes.

Jean-Paul Wahl rappelle, lui, les effets positifs du tax shift pour les citoyens: «Ces mesures visent à accroître la compétitivité de nos entreprises ainsi que le pouvoir d’achat des citoyens. Les mesures du tax shift créeront également, au même titre que dans les autres niveaux de pouvoir, des effets positifs sur les finances locales, soit à travers la création d’emplois ou suite à l’augmentation de la consommation inhérente au renforcement du pouvoir d’achat des citoyens. Rien que pour 2017, sur un salaire de 1 500€ bruts par mois, le salaire net a augmenté de 83€ nets par mois via le tax shift. La plus-value, elle est sur le compte des citoyens.»

Enfin, le président du MR Brabant wallon s’interroge sur les intentions d’André Antoine au niveau communal. «Augmentera-t-il les impôts s’il redevient bourgmestre? La question mérite d’être posée… avant le prochain scrutin.» On parie qu’André Antoine lui posera la même question en retour. Lui qui nous avait cité Jodoigne dans les exemples des communes aux finances fragiles en Brabant wallon.

Source: L’Avenir Brabant wallon 30 nov 2017

Rentrée politique

L’édition Brabant wallon de L’Avenir se penche sur la rentrée politique.

Lire la suite

La réforme du CoDT démarre mal

La Libre s’est penchée sur une série de problèmes liés au Code wallon d’aménagement du territoire et à la façon de l’appliquer du côté de Charleroi. Lire la suite

Le recrutement de certains cabinets ministériels

Quand La Libre met en évidences les « incohérences » du cabinet du ministre régional PS Christophe Lacroix. Un article qui se fonde notamment sur la question écrite que j’avais adressée à ce dernier et sur la réponse qu’il m’a envoyée par la suite. Lire la suite

La fusion IBW – IECBW, un sujet très relayé

La fusion entre l’IBW et l’IECBW a, en toute logique, été relatée par les médias, qu’il s’agisse du Soir, de La Capitale, de la Dernière Heure, de La Libre ou de l’Avenir.
Sans parler du reportage de TV Com (à visionner en cliquant ici).
Lire la suite

D’étranges subsides distribués par les ministres wallons

Sud Presse s’est intéressé aux questions écrites que j’avais adressées aux ministres wallons… ainsi qu’aux réponses que certaiins d’entre eux ont pensé à m’envoyer.

Plus d’infos par ici ou par là.

Proposition de décret pour que Tubize devienne une ville

Tant Le Soir que La Capitale, la Dernière Heure et L’Avenir se sont fait les relais de la proposition de décret que j’ai cosignée et qui a été approuvée hier en commission des Pouvoirs locaux du Parlement wallon (plus d’infos par ici). Lire la suite

Création d’un pôle sportif polyvalent

Retour médiatique sur la conférence de presse du 9 février 2017. Lire la suite

Les Voeux du MR en Brabant wallon

Le Soir, L’Avenir et la Dernière Heure étaient présents pour relater la première de la tournée des voeux du parti, lors de laquelle je suis intervenu en tant que Président de la fédération MR du Brabant wallon.

A lire en cliquant par ici mais aussi par là… ainsi que de ce côté!

2017 et ses projets ambitieux

Un retour de L’Avenir, de la Dernière Heure et de La Libre sur les voeux au personnel jodoignois. Lire la suite