Le MR Brabant wallon souhaite le maintien d’un Infocenter du SPF Finance en Brabant wallon

Le MR Brabant wallon souhaite le maintien d’un Infocenter du SPF Finance en Brabant wallon.

« L’InfoCenter d’Ottignies est important pour les brabançons wallons. Que ce soit pour les entreprises qui ont besoin d’informations quand elles lancent leur activité ou, simplement, dans leur gestion quotidienne ou bien pour les justiciables, il y a un véritable intérêt de maintenir ce service » explique Jean-Paul Wahl, le Président de la Fédération MR du Brabant wallon.

Cette suppression risque de contraindre les contribuables du Brabant wallon à aller dans des bureaux à Namur, Charleroi, Bruxelles ou encore Liège. « Ce déplacement va demander une mobilité plus importante mais également une perte de temps conséquente.  Nous voulons vraiment qu’une concertation ait lieu avant qu’une décision aussi importante soit prise » conclut Jean-Paul Wahl.

Le MR Brabant wallon s’est toujours battu pour la défense d’un service publique de proximité et qualité dans la province.

Instaurer un cours obligatoire de 2h de philosophie et de citoyenneté : le MR s’engage pour le vivre-ensemble

Le président du MR Olivier Chastel annonce que les députés Jean-Paul Wahl, Philippe Knaepen, Valérie Warzée-Caverenne, Jacques Brotchi et Carine Lecomte déposent au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles une proposition de décret visant à porter le cours de philosophie et citoyenneté à 2h par semaine.

« Depuis près de 20 ans, le MR soutient la mise en œuvre d’un véritable cours de philosophie et d’histoire comparée des religions à l’école », rappelle le président du MR. Depuis 2015, un cours de philosophie et citoyenneté a bien été mis en place mais une heure par semaine seulement est obligatoire. Depuis le départ, le MR estime que ce projet ne va pas assez loin.

 

Pour le MR, les attentats qui ont frappé Bruxelles le 22 mars 2016 ont changé la donne. Dans son rapport, la commission d’enquête parlementaire mise en place à la Chambre pointe d’ailleurs l’importance de l’éducation aux médias et du développement d’une pensée critique. «Plus encore qu’en 2015, les enjeux du vivre-ensemble sont aujourd’hui cruciaux : le renforcement de l’éducation citoyenne et l’approche socio-historique des faits religieux sont les meilleurs remparts contre les discours haineux, les fake news, les théories du complot, le rejet de l’autre et de la société », déclare Olivier Chastel.

 

Pour le MR, l’actuel cours de philosophie et de citoyenneté est un fiasco. C’est une hérésie pédagogique qui maintient une séparation entre les élèves puisque la 2e période du cours est optionnelle. Une période par semaine ne suffit pas à rencontrer les ambitions des référentiels et programmes. Enfin, la formule retenue du 1h + 1h pose des problèmes d’organisation. Le chaos annoncé s’est vérifié : il nuit au bien-être des enseignants et complique le travail des directions.

 

Le MR ouvre cette proposition à la signature des autres formations politiques. « Défi plaide également pour un cours de deux heures pour l’ensemble des élèves et Ecolo estime qu’une heure par semaine est insuffisante. Quant au PS, il promeut au travers de son Chantier des Idées un cours de philosophie et de citoyenneté de minimum 2h par semaine.  Même le cdH reconnaît que donner 1h de cours n’est pas une chose aisée pour un enseignant », précise le président du MR.

 

« Un véritable cours de philosophie et de citoyenneté de deux heures est une occasion unique de nourrir de façon positive l’identité des jeunes. C’est une urgence », conclut Olivier Chastel.

Antoine veut-il augmenter les impôts à Perwez?

Le président du MR Brabant wallon, Jean-Paul Wahl, a réagi aux propos d’André Antoine (cdH) à propos de l’impact du tax shift sur les finances communales (dans notre édition de mardi et toujours sur lavenir.net). «Tout d’abord, il faut vérifier l’exactitude de ces chiffres commune par commune car ceux-ci se basent sur des estimations, indique Jean-Paul Wahl. Ensuite, si on analyse bien son discours, il est préférable de taxer les citoyens et leur enlever du pouvoir d’achat. Je prends note de cette position qui ne permettrait pas la création d’emplois et nous obligerait à rester dans un statu quo négatif… pour les recettes communales.»

Précisons, pour ceux qui n’auraient pas

lu l’article de mardi, qu’André Antoine ne jugeait pas l’opportunité du tax shift mais estimait que le Fédéral qui a décidé ce tax shift devrait, estime Antoine, compenser les pertes engendrées pour les communes.

Jean-Paul Wahl rappelle, lui, les effets positifs du tax shift pour les citoyens: «Ces mesures visent à accroître la compétitivité de nos entreprises ainsi que le pouvoir d’achat des citoyens. Les mesures du tax shift créeront également, au même titre que dans les autres niveaux de pouvoir, des effets positifs sur les finances locales, soit à travers la création d’emplois ou suite à l’augmentation de la consommation inhérente au renforcement du pouvoir d’achat des citoyens. Rien que pour 2017, sur un salaire de 1 500€ bruts par mois, le salaire net a augmenté de 83€ nets par mois via le tax shift. La plus-value, elle est sur le compte des citoyens.»

Enfin, le président du MR Brabant wallon s’interroge sur les intentions d’André Antoine au niveau communal. «Augmentera-t-il les impôts s’il redevient bourgmestre? La question mérite d’être posée… avant le prochain scrutin.» On parie qu’André Antoine lui posera la même question en retour. Lui qui nous avait cité Jodoigne dans les exemples des communes aux finances fragiles en Brabant wallon.

Source: L’Avenir Brabant wallon 30 nov 2017

Le service minimum voté en plénière du Parlement

Le débat sur le service minimum aura lieu aujourd’hui en plénière du Parlement de Wallonie. Après avoir été approuvé en commission, il devra encore franchir une ultime étape.

« Ce fut une longue bataille et aujourd’hui, si le texte est voté, ce sera une réelle plus value pour la mobilité en Région wallonne. Il faut rétablir la confiance envers les transports en commun. Les gens entendent qu’il y a des grèves épisodiques au TEC, ils ne lui font donc pas confiance car ils n’ont pas la garantie que leur bus sera effectivement là », analyse Jean-Paul Wahl, chef de groupe.

« Le service minimum va aussi redonner une réelle confiance aux usagers. Il faudra aussi mieux les informer sur les lignes qui seront desservies en cas de grève et à quelles heures. Selon les chiffres avancés par le ministre, un bus du TEC transporte en moyenne onze personnes sur base annuelle. Or un bus produit autant de CO 2 et d’oxyde d’azote que onze véhicules. On doit impérativement augmenter ce chiffre de fréquentation », souligne-t-il.

L’in BW a dévoilé ses futurs attraits

Le projet de fusion entre l’IBW et l’IECBW a été présenté à la presse. Une idée évidemment soutenue par le MR du Brabant wallon. Lire la suite

TEC : le coût des interruptions de service

D’importantes différences d’une province à l’autre sont mises en avant par le biais d’une question écrite que j’ai adressée au ministre wallon de la Mobilité. Lire la suite

L’ambiance était en rendez-vous !

Belle réussite pour le bal annuel « de Jean-Paul Wahl et des mandataire de l’Union communale » qui s’est déroulé samedi au hall sportif de l’Athénée Royal. Lire la suite

Service citoyen : plusieurs points à trancher

Intéressant colloque que celui qu’accueille le Sénat et auquel j’ai eu l’occasion de participer. La question du service citoyen est en effet un sujet transversal… et complexe. Lire la suite

Fusion de l’IBW et de l’IECBW

L’Intercommunale du Brabant wallon et l’Intercommunale des Eaux du Centre du Brabant wallon fusionneront à terme. Une décision prise par les Fédérations MR et Ps du Brabant wallon, qui travaillent sur le dossier depuis près d’un an. Lire la suite

Le bal annuel est annoncé!

Le désormais intitulé « Bal de Jean-Paul Wahl et des Mandataires de l’Union Communale » aura lieu le samedi 20 mai 2017. Le lieu change, mais pas la formule. Lire la suite